Aujourd'hui, sujet sensible et ô combien tabou: l'IMG (interruption médicale de grossesse).

 

Charlotte Gloriant, qui a l'époque de l'ouverture du blog t'avais proposé de gagner un tableau en pastel (je rappelle sa page par ici: https://www.facebook.com/Lespastelsdecharlotte/) a écrit son histoire à ce sujet. Un livre témoignage pour se libérer mais aussi donner des explications, des réponses.

 

Pour commander le livre, il te suffit de lui envoyer un MP via Facebook, et elle te dirigera.

 

Mais comme j'aime à le faire, je lui laisse la parole:

Bonjour à toutes, Aujourd'hui nous allons parler d'un sujet délicat et douloureux qui touche malheureusement de nombreuses femmes : la fausse couche et l'interruption médicale de grossesse.

 

La fausse couche se définit par l'interruption spontanée de la grossesse. 10 à 15% des femmes présentent une fausse couche au cours de leur grossesse. Une grossesse diagnostiquée sur 10 se termine par une fausse couche lors du premier trimestre. C’est un phénomène fréquent dans les trois premiers mois de la grossesse. Il concerne 200 000 femmes par an. Ce chiffre est sans doute plus élevé, puisque certaines fausses couches surviennent avant la date présumée des règles et donc avant que la grossesse n’ait été détectée.

Après 3 mois, on parle de fausse couche tardive. L'interruption médicale de grossesse est le fait de mettre fin à la grossesse pour raison médicale. En France, elle peut être pratiquée, apres consultation de plusieurs médecins d'une équipe pluridisciplinaire, si la grossesse met en péril grave la santé de la femme ou s'il existe une forte probabilité que l'enfant à naître soit atteint d'une affection d'une particulière gravité et reconnue comme incurable au moment du diagnostic. Elle peut être pratiquée à tout moment de la grossesse. Une jeune femme a traversé ces deux épreuves en quelques mois et a ressenti le besoin d'écrire son histoire pour avancer personnellement mais aussi pour peut-être apporter un peu de soutien aux couples qui traversent le même drame.

Charlotte Gloriant a accepté de nous parler de son livre : Marie, ma Douce. Une interruption médicale de grossesse et deux fausses couches en quelques mois. Charlotte ne pensait jamais vivre cette histoire. Il lui a fallu du temps pour accepter que ce soit la sienne. Donner la mort, alors qu’on rêve de donner la vie. Poignant et touchant, ce livre relate avec justesse les difficultés d’un tel deuil, ainsi que ses conséquences psychologiques. Dans une perspective d'espoir et de soutien aux familles attristées, Marie, ma douce est le gage d'un accompagnement tenace, face à l'insupportable.

15875236_1654857901474042_2067611601723185221_o

Credit Photo: Charlotte Gloriant, edilivre