Aujourd’hui, jour de l’élection de Donald Trump à la présidentielle des Etats-Unis.

Le monde est sous le choc, mais je dirais encore plus en Europe.

 

Je l’ai déjà dit, je me refuse de parler politique sur ce blog. Chacun pense ce qu’il veut, et je ne veux pas parler de sujet polémique et pire encore un sujet que je ne connais pas très bien. Non, je vais te parler de ce que je ressens derrière tout ceci.

 

On connait les idées de Trump. On ne les discutera pas. Ceci dit ce qui m’étonne, c’est qu’un homme avec autant de haine en lui arrive au plus haut stade d’un pays, qui plus est le pays soit disant le plus en avance sur le monde.

 

Alors oui, avec nos yeux d’européens, avec notre Histoire, on trouve cela inadmissible. Quel bond en arrière !

 

Ce matin, par hasard à la radio, j’ai entendu la chanson de Goldman : 

Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt
Sur les ruines d'un champ de bataille
Aurais-je été meilleur ou pire que ces gens
Si j'avais été allemand ?


 

Déclic qui m’a tiré les larmes aux yeux. Mince alors… mais on reproduit ?

 

Alors bien sûr, je ne compare pas les actes : aujourd’hui personne n’extermine de peuple. Heureusement ! Mais sur le plan de la haine, va-t-on basculer dans même chose…

 

Souvenons-nous de nos cours d’histoire, regardons les actes des hommes… mais rien ne change ! On n’évolue en rien.

 

On crie au scandale pour l’Amérique, mais chez nous, qu’est-ce qu’on va mettre à la tête de notre pays ?

 

Je ne prie que pour une chose : que nous ayons un déclic ! Que nous refusions d’avoir un chef d’état haineux des Hommes et des choses qui l’entourent, à part l’argent et lui-même.

 

Comme toujours, parce que je suis ainsi, je veux encore croire en la bonté de l’Homme. Stoppons cette haine des autres ! Cette haine des choses ! Cette haine de tout et n’importe quoi. Elle nous endort, et nous détruit.

 

J’ai pas envie de banaliser cette haine, de m’y habituer. Non, pas envie d’y basculer dedans. On a assez de soucis dans nos vies de tous les jours pour avoir le temps de haïr tout ce qui nous entoure…

 

Ceci est mon avis personnel, à ne pas prendre pour vérité absolue. Encore une fois, c’est ma vérité, mon humeur.

 

Pompon Cerise